• Portrait Olivier Marchal Parrain des Rencontres internationales du cinéma de patrimoine et Prix Henri Langlois 2014

    Posted on 12 février 2014 by stephen in Manufactor.

    OLIVIER MARCHAL

    Acteur, réalisateur et scénariste français, Olivier Marchal est

    né à Talence en Gironde. Il a réalisé le sombre et néanmoins

    magnifi que polar 36 quai des Orfèvres et a créé pour la télévision

    les séries télévisées Flics et Braquo.

    Il a découvert sa vocation de comédien à 13 ans en pension chez les jésuites où

    il est initié au théâtre. Enfant, il dévorait avec passion les romans noirs et polars

    de la bibliothèque familiale et se nourrissait de fi lms policiers. Il passe brillamment

    le concours d’inspecteur de police en 1980, et intègre la PJ de Versailles. Il

    quitte la brigade criminelle en 1982 pour les renseignements généraux, section

    antiterrorisme puis rejoint la police judiciaire du 13e arrondissement de Paris. Tout

    en étant inspecteur la nuit à la 5e division de la PJ, il prend des cours de théâtre

    au Conservatoire d’art dramatique du 10e arrondissement de Paris. Son premier

    rôle en 1988 sera celui… d’un inspecteur dans Ne réveillez pas un fl ic qui dort, le

    lançant dans une carrière qui le fera quitter défi nitivement la police en 1994.

    En 1999, il réalise son premier court-métrage Un bon fl ic. En 2002, il dirige son

    premier long métrage Gangsters, un policier très sombre mêlant fl ics honnêtes et

    corrompus.

    En acceptant à la demande d’être l’un des deux parrains de cette édition qui

    préfi gure le centenaire de la naissance d’Henri Langlois, Olivier Marchal nous

    permet de saluer un cinéma de genre dont il est un des plus brillants créateurs,

    si important pour le cinéma, à savoir le polar, très souvent mésestimé.Dans le

    fi lm très attachant d’Alain Minier Un p’tit gars de Menilmontant il démontre s’il

    en était encore besoin combien son jeu d’acteur tout en sobriété est juste et

    touchant. Nous sommes reconnaissants à Alain Minier de vous avoir offert ce rôle

    dans son fi lm passé si injustement inaperçu mais que les Vincennois, grâce à ces

    Rencontres, pourront découvrir. Néanmoins, cher Olivier Marchal, si vous jouez

    beaucoup les prochaines années, s’il-vous-plait, promettez nous de ne jamais

    vous arrêter de réaliser ! Grâce à vous le « fi lm noir » ou « polar » est plus que

    jamais vivant et puissant, remplissant nos coeurs de cinéphiles d’émotions toujours

    plus intenses voire souvent gravées à jamais dans nos esprits. Car même si vos

    polars sont jusqu’à aujourd’hui souvent très sombres sinon désespérés, ils illuminent

    brillamment nos nuits d’amoureux du cinéma.

    SM

Comments are closed.