• Hier le cauchemar , ce jour je fais un rêve ,

    Posted on 17 novembre 2015 by stephen in Manufactor.

    12246990_10154399625944386_6747780061058729668_n

    Janvier 2015 , je ne savais pas encore, que très tôt en ce début d’année
    J’allais traverser Paris à pieds ce que depuis longtemps je n’avais plus fait
    C’était la période des fêtes et des vœux, , durant laquelle très souvent on sourit
    J’ignorais juste encore , que très vite nous allions pleurer pour Charlie
    Paris cette ville que j’aime tant , allait bientôt connaître la terreur
    Que ces hommes et femmes grâce auxquels j’avais bien souvent ri
    Se retrouveraient couchés dans un bain de sang, touchés à mort ou à jamais meurtris
    Tout cela parce que des fous de Dieu au nom d’Allah qui j’en suis certain ne les reconnait pas
    Les avaient en son nom condamnés et maudits, justifiant selon eux ainsi, leur barbarie.
    Puis ce fut l’hyper casher où des personnes sont tombées parce qu’elles étaient juives
    Pourquoi tant de haine et de férocité, notre monde partirait-il définitivement à la dérive ?
    Nous fûmes des millions à les pleurer, nous venions de perdre notre insouciance
    Nous vivions dans notre Douce France, touchée en son cœur par tant de violence
    Soudain nous avons pris conscience quelle était notre chance
    De vivre dans un pays certes connaissant de nombreuses et graves difficultés
    Mais si beau, campé sur trois fondements merveilleux, à savoir « Liberté , égalité , fraternité »
    Nous avions eu juste le tort de croire qu’ils seraient assez forts pour les faire reculer ,
    Ces sauvages, ces aigris, ces meurtriers qui ne sachant pas ce que veut dire le mot aimer
    Avaient en effet déjà décidé que très bientôt, le sang dans nos rues, se remettrait à couler
    Ils ont bien choisi leur jour, dans le cynisme le plus absolu, celui de la gentillesse
    Car pour ces barbares, quand la mort frappe, c’est jour d’allégresse
    Aujourd’hui encore il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer
    Cette fois de manière aveugle, ils ont voulu frapper notre si belle jeunesse
    Ils ont attaqué notre mode de vie, celui qui tout simplement fait que l’on aime la vie
    En écoutant de la musique, en dînant sur une terrasse , ils sont tombés sous les balles des tueurs
    Nous replongeant encore une fois , mais de manière ô combien amplifiée, dans l’horreur .
    Des centaines de victimes et près de 130 tués ont plongé Paris ville – Lumière dans une profonde nuit
    La douleur est immense, tant le choc est violent
    Ces pauvres gens que nous ne connaissions pourtant pas
    Nous aimerions tant pouvoir les tenir dans nos bras
    Mais voilà, pour des raisons que l’on ne saurait accepter, cela se fera pas
    Ils nous ont quittés, par des balles ou des bombes, ils ont été aveuglément tués
    De toutes les races, de tous les âges, milieux et religions
    La haine et la sauvagerie, qui pour une nuit ont gagné, les a emportés
    Pour la plupart, leur seul crime fut de croire que belle et paisible était la vie
    Des êtres monstrueux en ont décidé autrement et c’est pour cela qu’ils ont péri
    Fauchés en pleine jeunesse pour la plupart, ils nous ont quitté sans même avoir compris
    Que la mort, sous des traits plus effrayants que jamais, d’eux s’étaient épris
    Aujourd’ hui la France pleure et crie sa douleur attaquée qu’elle est dans ses valeurs
    Puissent nos enfants ne plus jamais connaitre de telles horreurs
    Ces derniers jours l’Humanité a encore été brutalisée, des innocents sont morts assassinés
    Au nom d’une idéologie terrifiante qui n’a rien à voir avec l’Islam
    Ces pseudos religieux ont juste perdu leur âme
    Ils sont l’incarnation du mal, ils n’ont plus rien d’humain
    Ils aiment le chaos, la haine et la violence ce sont juste des sociopathes, les descendants du « Malin »
    Ils se complaisent à semer la mort et provoquer l’effroi soi-disant au nom d’Allah
    Mais Allah lui n’en veut pas, la miséricorde et l’amour ne veut pas qu’en leur nom on sonne le glas
    Les religions prônent l’amour du prochain jamais elles ne justifieront de noirs desseins
    Il est temps que le monde soit plus solidaire, car cette haine n’a qu’un berceau , la misère.
    Il faut que nous partagions mieux nos richesses sinon il n’y aura qu’une seule victime, la Jeunesse
    Il faudrait aussi que l’on cesse de négocier d’entretenir voire de caresser des dictateurs
    Sous des prétextes fallacieux on ne peut plus justifier de courtiser des états crapuleux
    Car et l’histoire l’a prouvé, ces bourreaux ces régimes tortueux
    Se retournent contre tous ceux qui les ont appuyés ou entretenus
    Non l’argent ne fait ni ne justifie pas tout , il donne juste bien trop souvent naissance aux parvenus.
    Un jour on doit savoir s’arrêter, si n’on ne veut pas tuer toute humanité
    Oui il nous faut être généreux et ouvrir nos cœurs et nos bras, à ces victimes de la guerre
    Laissons nous aller vers une compréhension ,un respect et un amour sincères
    Ne nous replions pas sur nous, n’ayons pas peur de l’autre , l’ennemi de la paix ce sont l’égoïsme le mépris et la misère
    Sinon, ils auront gagné ces comment dit-on déjà… ah oui , tarés ou fous dégénérés
    C’est en respectant et en s’abritant sous l’arbre de nos valeurs humanistes
    Que nous repousserons le malheur que nous gagnerons contre la terreur
    Plus que jamais je crois en ces mots liberté égalité fraternité
    Plus que jamais j’aime Paris, car c’est là que je vis
    Paris ville lumière est aujourd’hui recouverte d’un sanglant linceul
    Mais le monde entier l’a montré, Paris dans sa douleur n’est pas seule ,
    Hier nous étions Charlie aujourd’hui nous sommes Paris
    Mademoiselle Eiffel brillera à nouveau de ses mille feux
    Et du coup je souris , mieux encore, je fais un vœu
    Qu’un jour prochain ce terrorisme aveugle à tout jamais disparaisse
    Nous devons tout faire pour y parvenir, nous le devons à notre jeunesse
    Non tous ces innocents massacrés par des barbares sanguinaires ne seront pas disparus pour rien,
    Ce n’est ni une consolation, ni encore moins une acceptation et jamais nous ne les oublierons
    Leur martyr bien involontaire nous aura juste fait prendre conscience, ô combien
    Que les loups ne sont jamais loin, vendredi ils sont même entrés dans Paris et ses environs
    Jusqu’ici nous avions de la chance, nous n’avions pour nombre d’entre nous jamais connu la guerre
    Leur disparition brutale, injuste, cruelle, monstrueuse et prématurée nous sidère
    Aujourd’hui cependant au vu des réactions, une certitude est née et nous leur devons cela
    Jamais les semeurs de haine ne gagneront. Au contraire face l’amour et la tolérance ils tomberont
    Laique la France le restera et pour toujours sera victorieuse notre chère République
    Et si ce jour encore, devant les images maintes fois montrées, seul règne l’effroi
    Demain soyons certains , à nouveau sur Paris la Lumière brillera et très vite reviendra la joie.
    La guerre contre la barbarie finira-elle un jour oui j’en suis certain
    Ce massacre est peut-être à leurs yeux une bien minable, pitoyable et méprisable s’il en fut , victoire
    Mais ce sont ces victimes innocentes qui pour toujours en auront la gloire
    Ce texte n’a d’autre prétention que de montrer à leurs proches ma compassion
    Je dédie ces quelques lignes à tous ceux qui ont été fauchés si injustement
    Profitant d’un loisir ou prenant du plaisir tout simplement
    Ils étaient juste au mauvais lieu, au mauvais moment, au mauvais endroit
    Un autre jour cela aurait pu être mes proches, mes amis ou… moi !
    Le hasard en a voulu malheureusement pour eux et tous ceux qui leur sont chers , autrement.
    Toutes nos pensées et notre affection en ce jour d’union vont vers vous, tout simplement.

    Stephen Melchiori

    Paris le 15 11 2015

Comments are closed.